Guide de voyage pour visiter le Kurdistan irakien

Guide de voyage au Kurdistan irakien

DestinationsIrak
 

Voyage au Kurdistan Irakien :

Tout ce que vous devez savoir pour visiter le Kurdistan irakien dans ce guide de voyage. Que vous soyez un routard solo, accompagné d’un guide ou encore d’un tour opérateur, retrouvez les points essentiels à connaître avant de voyager au Kurdistan : que faire, quand partir, où dormir, les transports, le tourisme ou encore les visas et la sécurité.

 

Assurez votre voyage en Irak
S’assurer maintenant

 

 

Découvrir l’Irak

L’Irak est une destination du Moyen-Orient située entre la Turquie, la Syrie, la Jordanie, l’Arabie Saoudite, le Koweït et l’Iran. Le pays est divisé en deux parties bien différentes :
 

1. Le Kurdistan irakien
2. L’Irak fédéral [Voir le guide]
 

1. Le Kurdistan irakien

Le Kurdistan est une région autonome reconnue par l’Irak. Elle est située au nord du pays et est habitée par le peuple kurde, qui possède une culture très différente de celle des arabes. Le Kurdistan est montagneux et représente environ 20% de la surface du territoire de l’Irak et sa capitale est Erbil. Majoritairement musulman, il abrite également de nombreuses minorités religieuses.
 

2. L’Irak fédéral

L’Irak fédéral occupe le reste du territoire, avec pour capitale Bagdad (Baghdad). La population est arabe et l’environnement est désertique. C’est dans cette partie que se trouvent certains des sites archéologiques les plus importants de la Mésopotamie et même du monde. L’Irak fédéral abrite également certains de nombreux lieux saints de l’Islam.

🔎 Guide complet pour voyager en Irak

 

Kurdistan irakien Territoires disputés

 

Langue et culture du Kurdistan

Les habitants du Kurdistan sont kurdes et parlent kurde, ce qui est très différent de la culture arabe. Il existe de nombreux différents dialectes kurdes tels que le kurmanji par exemple, qui a un grand nombre de locuteurs dans la province de Duhok.

 

Religion au Kurdistan irakien

L’islam sunnite est la religion majoritaire du Kurdistan, suivi de l’islam chiite. L’islamisation et les persécutions ont été fortes dans cette région de l’Irak qui avait d’importantes autres communautés religieuses. Ces religions sont entre autres le yézidisme, le yârsânisme, le zoroastrisme, le christianisme ou encore le judaïsme : tous minoritaires aujourd’hui.

 

Climat et géographie

Contrairement à l’Irak fédéral aride et désertique, le Kurdistan est une région fertile et montagneuse. Le climat y est également différent, présentant des saisons sèches et très chaudes, pluvieuses ou encore très froides et neigeuses.

 

Voyager au Kurdistan

Loin de nous l’idée d’un Irak verdoyant et relativement en sécurité. Le travail des médias occidentaux a tellement mis l’accent sur les actes de violences que le pays a subit qu’on en oublierait presque que derrière, il y a une culture, un peuple et même des endroits où y voyager.
 

Tom Spirit visite le Kurdistan irakien
© Tom Spirit / Le Kurdistan est une région qui m’a marqué par l’extrême sympathie de son peuple

 

Une destination hors des sentiers battus

Cet endroit, c’est le Kurdistan et mon voyage dans la région m’aura offert une belle expérience. Plus que les sites à découvrir, ce sont les kurdes eux-mêmes qui m’ont laissé de beaux souvenirs. J’ai rarement vu un pays où les habitants prennent aussi bien soin de leurs visiteurs.

 

voyager au kurdistan irakien
© Tom Spirit / Voyager au Kurdistan

 

Une région irakienne très hospitalière

En fait, ça dépasserai presque l’entendement. C’était parfois même trop pour ainsi dire. Je me suis retrouvé en quelques claquements de doigts chez l’un, transféré chez l’autre, envoyé à gauche puis à droite… Les rencontres se sont enchaînées en nombre. Je n’ai jamais rien demandé et on m’a tout servit sur un plateau. J’avais entendu plusieurs fois que les kurdes étaient amicaux, qu’ils soient de Turquie, d’Iran, de Syrie ou d’Irak mais je n’avais pas réalisé à quel point avant de mettre les pieds dans cette région.

 

 
Revivez mon voyage au Kurdistan irakien

Suivez-moi sur Instagram pour visionner toutes les étapes de mon itinéraire à travers mes story à la une
 
📷 Poursuivre sur Instagram
 

 

Que faire et que voir au Kurdistan irakien ?

Il y a beaucoup de visites culturelles à découvrir au Kurdistan telles que les nombreux monastères chrétiens, les sites religieux yézidis, les villages assyriens, faire de la randonnée dans les montagnes kurdes et plus encore. Découvrez des choses à voir et des activités à faire dans les différentes provinces de la région pour un itinéraire varié.

 

Les incontournables du Kurdistan irakien

  • Amedi
    Amedi est une ville singulière et très ancienne, nichée sur un plateau montagneux à plus de 1000 mètres d’altitude.
    📍 Localisation
     
  • Hawar
    Hawar est une ville isolée proche de la frontière iranienne. Elle est connue pour être le centre de l’une des minorités religieuses de l’Irak, le Yârsânisme.
    📍 Localisation
     
  • Alqosh
    Alqosh est une ville assyrienne connue pour abriter un important foyer chrétien et de nombreux édifices religieux.
    📍 Localisation
     
  • Mar Mattai
    Mar Mattai est un monastère orthodoxe syriaque. C’est le plus important que l’on puisse trouver en Irak.
    📍 Localisation
     
  • Lalish
    Lalish est le lieux le plus sacré et le plus saint du peuple yézidi, une minorité ethnique et religieuse de l’Irak.
    🔎 Guide pour visiter Lalish
     
  • Akre
    Akre est une ville historique du Kurdistan, autrefois composée de communautés juives, musulmanes et chrétiennes. C’est aussi l’un des endroits où j’ai pu voir l’une des plus grandes hospitalités à travers la région.
    🔎 Guide pour visiter Akre
     
  • VOIR PLUS
    Découvrez l’intégralité des choses à faire et des endroits à voir au Kurdistan irakien :
    🔎 Tous les incontournables du Kurdistan irakien
     

 

© Spirit Travelers / Guide de voyage au Kurdistan irakien

 

Informations sur Erbil

Visiter Erbil

Erbil, ou Hewlêr en kurde, est la capitale du Kurdistan irakien. C’est dans cette ville qu’on atterri en général (ou Sulaymānīyah) si on ne passe pas de frontières terrestres.

Étant l’une des plus anciennes villes du monde, Erbil possède un patrimoine historique très intéressant à découvrir. C’est aussi un endroit agréable où séjourner. Découvrez les activités disponibles et d’autres informations pour votre voyage dans la capitale kurde irakienne.

 

Que voir à Erbil

  • La Citadelle (Qalat)
    La citadelle d’Erbil est l’attraction touristique phare de la capitale kurde irakienne puisque c’est la partie la plus ancienne, datée de plus de 6000 ans.
    📍 Localisation
     
  • Mosquée Jalil Khayat
    C’est la plus grande mosquée de toute la ville et selon moi, aussi la plus belle et la plus impressionnante. Un lieu à découvrir absolument.
    📍 Localisation
     
  • Qalat
    Qalat est le nom de la citadelle, mais aussi celui-ci du parc le plus populaire de toute la ville juste en contrebas, au bord des remparts de la ville historique. Un lieu agréable et charmant où se promener avec de nombreuses rues animées.
    📍 Localisation
     
  • Le minaret Mudhafaria
    Ancien de près de 8 siècles, le minaret Mudhafaria est un incontournable à visiter dans la ville d’Erbil.
    📍 Localisation
     
  • VOIR PLUS
    Découvrez l’intégralité des choses à faire et des endroits à voir dans la ville d’Erbil :
    🔎 Guide de voyage pour visiter Erbil
     

 

Comment voyager au Kurdistan irakien
© Tom Spirit / Comment voyager au Kurdistan ?

 

Quand partir au Kurdistan ?

Le Kurdistan est une destination dans laquelle on peut voyager presque toute l’année. Du moins, selon les températures que vous recherchez car cette région peut être aussi froide que très chaude. Sachez que si vous venez en dehors de l’hiver, les paysages seront beaucoup plus verdoyants que l’allure aride qu’ils arborent durant la saison froide.
 

 

chose a voir a akre
© Tom Spirit / Le meilleur moment pour voyager au Kurdistan irakien

 

Météo au Kurdistan

Les mois d’avril, mai et de novembre sont très bons pour voyager au Kurdistan. Les températures grimpent jusqu’à 30°C et descendent aux alentours de 20°C la nuit (en moyenne, et excepté pour novembre qui est plus frais).

Les mois de septembre et octobre sont chauds mais supportables : 20°C la nuit et entre 34 et 38°C le jour.

Les mois de décembre à mars sont froids. Les températures restent douces en plaine mais elles chutent la nuit, même dans le négatif. Vous devez savoir que plus vous vous approchez des montagnes, plus il fera froid. Il neige l’hiver au Kurdistan. Notez aussi que le mois de Mars est le plus pluvieux, environ 15 jours de précipitations.

Les mois de juin à août sont les plus défavorables pour voyager. Les températures dépassent les 40°C en journée et ne descendent pas en dessous de 25°C la nuit (en moyenne).

 

La meilleure période pour visiter le Kurdistan

Le mois d’avril est le meilleur d’un point de vue culturel, d’autant plus que la météo est très clémente à cette période.
 

Fête nationale du Kurdistan irakien

Les kurdes célèbrent la fête nationale du Kurdistan le 21 avril, Newroz. Un bon endroit pour voir la célébration peut être Akrê.

🔎 Guide de voyage à Akrê
 

Nouvel an yézidi

Toujours en avril, vous pouvez assister au nouvel an yézidi, Çarşema Sor, dans le lieu saint de Lalish. Il se tient le premier mercredi qui suit le 13 avril.

🔎 Guide de voyage à Lalish

 

Est-il facile de voyager au Kurdistan irakien ?

Le Kurdistan irakien n’est pas une région touristique. Elle n’est donc pas pensée pour les voyageurs, notamment en termes de commodités. En clair, ce n’est pas l’Égypte. Vous devrez vous débrouiller seul et les endroits pour dormir ne sont pas nombreux. Hormis ça, rien n’est vraiment compliqué.
 

Voyageurs expérimentés

Si vous êtes déjà habitué aux voyages solo dans les pays du Moyen-Orient, cette destination devrait être facile pour vous. Néanmoins, Il y a quelques choses à savoir avant de voyager au Kurdistan. Vous trouverez ces informations dans ce guide de voyage.

 

Voyageurs inexpérimentés

Si vous n’avez jamais voyagé au Moyen-Orient, je ne saurais trop recommander cette destination pour débuter. D’autant plus qu’il faut rester régulièrement informé sur la situation de la région. Le Kurdistan irakien a beau être une destination où l’on peut voyager sereinement, la situation n’y est pas complètement stable pour autant, mais cette région du monde reste néanmoins facile sans réelles difficultés.

 

Sécurité au Kurdistan

Le Kurdistan est-il sûr pour voyager?

Je n’ai pour ma part, jamais ressenti le moindre sentiment d’insécurité au Kurdistan irakien. Je me suis senti bien tout le temps et à toute heure, autant en pleine nuit dans les grandes villes que dans les zones très reculées.

Situation volatile

Cette sécurité est relative car l’Irak reste un pays conflictuel et la situation peut toujours se détériorer rapidement. C’est pourquoi, il est important de se tenir informé régulièrement de ce qu’il se passe dans les endroits que vous visitez. Une chose est sûre, la sécurité est plus renforcée que du côté fédéral mais cela n’a pas empêché deux attentats de s’y produire lorsque j’y étais.

 

Zones à éviter

Certaines zones peuvent être dangereuses au Kurdistan irakien comme les frontières par exemple. Cela s’applique autant du coté de la Syrie, de l’Irak fédéral et de la Turquie (surtout dans les montagnes en raison des conflits avec le PKK et les nombreuses mines terrestres).

La province de Kirkouk est aussi à éviter. Malgré son attrait touristique, la situation y est particulièrement volatile et les conflits n’y sont pas rares. Elle est disputée entre le Kurdistan et Baghdad qui luttent pour contrôler cette province riche en pétrole. Peut-être est-il plus sûr de la visiter avec un guide.

 

Site sacré Yézidi en Irak
© Tom Spirit / Le site sacré des yézidis à Lalish

 

Voyager au Kurdistan irakien en tant que femme

J’ai pu échanger avec quelques voyageuses solo qui sont parties sans danger au Kurdistan. Aucun incident majeur n’a été rapporté. En fait, c’est majoritairement très positif. Il a été rapporté également que les kurdes ont peut-être plus de retenue que certains de leurs voisins du Moyen-Orient vis-à-vis des touristes étrangères.

Cela n’empêche qu’il faut tout de même respecter les codes sociaux-culturels pour ne pas être ennuyée et au moins se couvrir les bras et les jambes. Le port du hijab n’est pas obligatoire.

 

Assurance voyage pour le Kurdistan irakien

Il existe mille et une raisons d’être confronté à un problème à l’étranger. Les frais médicaux ou d’hospitalisation qui peuvent être très élevés sont aussi l’une des motivations pour s’assurer. La réputation de Chapka dans le secteur du voyage n’est plus à faire. Assurez-vous et partez sans tracas.
 

Vous devez savoir que vous ne payerez aucun frais supplémentaire sur la commission en utilisant ce lien d’affiliation. En revanche, vous permettez de rémunérer mon travail et de faire vivre Spirit-Travelers.com. Notez aussi que vous bénéficiez de 5% de réduction sur les voyages de moins de 3 mois.

 

Argent & budget

Le Kurdistan irakien n’est pas la destination la moins chère que l’on peut trouver au Moyen-Orient, mais elle reste très bon marché. Cependant, si vous projetez de faire un itinéraire avec un budget de routard assez restreint, il est possible d’y voyager à moindre coût en dormant chez l’habitant, en faisant du camping sauvage et de l’autostop par exemple.
 

Retirer de l’argent

Prévoyez suffisamment de liquide pendant votre voyage. Seules les très grandes villes possèdent des distributeurs. Je me suis fait avoir à Akrê, qui est pourtant une grande ville. Il n’y avait aucun distributeur et le plus proche était à 100 km.

 

Cartes bancaires

La plupart des établissements ne prennent pas la CB au Kurdistan irakien. Les seuls endroits où vous pouvez l’utiliser sont généralement les hôtels de luxe ou les centres commerciaux mais tout le reste se règle en cash. Je suis allé dans une clinique moderne durant mon séjour et même ici ils ne prenaient pas la carte. C’était pourtant à Duhok, une des plus grandes villes de la région.

 

Change

Vous pouvez changer des euros et des dollars facilement dans toute la région. Du fait que les distributeurs soient rares en dehors des grandes villes, les Kurdes irakiens utilisent beaucoup le dollar comme monnaie. Ça leur évite de s’embêter avec des grosses liasses de dinars. Les bureaux de change sont faciles à trouver dans la plupart des villes. Le cas échéant, il est également aisé de trouver un particulier pour faire du change.

 

Dépenses quotidiennes

 
J’ai dépensé environ 850 $ en 20 jours
Moyenne de 40 $ par jour
 

Connaître les dépenses principales du quotidien peut être utile avant de venir au Kurdistan pour estimer le budget total de votre voyage. Comme cité précédemment, vous ne pouvez pas retirer d’argent facilement et vous devrez avoir votre argent avec vous.

 

1 $ = 1300 IQD

 

Transports

Ils sont très bons marché. Une course en taxi privé de 5 km dans une ville moyenne coûte environ 1 000 IQD.

Une course dans la capitale coûte en moyenne 3 000 IQD.

Une course de 100 km en taxi partagé coûte entre environ 5 000 et 10 000 IQD.

Nourriture

La nourriture est très bon marché au Kurdistan si vous mangez dans les restaurants locaux ou dans la rue. Comptez environ 3 000 à 4 000 IQD pour un repas local complet.

La nourriture au Kurdistan n’est pas si variée. Vous y trouverez souvent le même type de nourriture. Il y a (vraiment) beaucoup de restaurants de shawarma et de kebabs par exemple. Comptez 1 000 IQD pour l’un ou l’autre.

Un pur jus de fruit frais coûte 500 IQD. Un café ou un thé (chaï) coûte 250 IQD.

Cigarettes

Les cigarettes coûtent 1 000 IQD. Ce sont des paquets de 20 mais qui sont deux fois plus fines que la normale. Les kurdes ne fument que ça! Un paquet normal coûte 2 000 IQD.

 

guide voyage kurdistan
© Tom Spirit / Invité à manger au restaurant au Kurdistan

 

Négociations

Il n’y a pas besoin de négocier en règle générale en comparaison avec d’autres pays du Moyen-Orient (sachez que cela peut-être différent en Irak fédéral). Même les taxis proposent souvent les vrais prix. Il se peut que certains les gonflent un peu pour les longs trajets mais toujours raisonnablement.

Une des seules choses que vous devrez négocier seront vos nuits à l’hôtel. Les prix sont assez peu souvent affichés sur le net. J’avais l’habitude de demander aux locaux les prix de ceux qui m’intéressaient avant de m’y rendre.

Les prix qu’on m’annonçait au guichet étaient souvent doublés, donc les connaître au préalable est utile puisque vous pourrez savoir jusqu’où vous pouvez négocier.

 

Où dormir ?

L’hôtellerie n’est pas beaucoup développée au Kurdistan, surtout si vous sortez des grandes villes.
 

Les hôtels économiques coûtent en moyenne 40 000 IQD. Ils sont toujours très propres et souvent spacieux. Vous pouvez les négocier (voir la section précédente). Vous les trouverez sous le nom de motels plutôt qu’hôtels.

Les hôtels de routards et les auberges de jeunesses sont inexistants au Kurdistan. Le tourisme y est si peu développé que ces options ne sont pas disponibles. Vous pouvez trouver quelques hôtels pas cher à Erbil mais ils sont difficiles à trouver, et ce n’est pas faute d’avoir cherché.

● Les hôtels plus luxueux sont nombreux mais je ne connais pas leurs prix.

 

Dormir chez l’habitant

Il est très simple de dormir chez l’habitant. Les gens vous proposeront souvent et très facilement d’être hébergé chez eux si vous fréquentez les locaux. C’en ai même parfois déconcertant tellement ils ont cette facilité de vous accueillir et de tout vous donner sans que vous ne demandiez rien. L’hospitalité dans ce pays est incroyable.

 

dormir chez l'habitant au kurdistan irakien
© Tom Spirit / Dormir chez l’habitant à Akrê

 

Camping sauvage

Je n’ai pu camper qu’une fois au Kurdistan pour la simple raison que j’étais assez souvent avec les locaux et j’avais assez peu de moments en solitaire mais je sais que des voyageurs le font. Si vous deviez garder une seule chose en tête ce serait sans autre de faire attention aux mines terrestres.

Il en reste beaucoup donc il convient de rester dans les zones où il y a du passage. Lors des randonnées en montagne, je restais toujours là où je voyais les excréments de bétail (troupeaux de chèvres et de moutons).

 

Conseils pratiques pour voyager

Barrière de la langue

Trouver quelqu’un qui parle anglais est un peu compliqué. Vous aurez sans doute plus de chance avec les jeunes dans les grandes villes. Dans cette région de l’Irak, on parle kurde. Mais contrairement à ce que j’ai vu venant des voyageurs sur internet avant de partir, l’arabe est largement répandu dans la région.

Dans une rue, il est presque impossible de ne pas trouver au moins une personne qui arabe donc si vous avez quelques notions avec cette langue, sachez que ça peut vous être utile.

À propos, j’ai beaucoup dialogué par le biais d’applications de traduction au Kurdistan, et les kurdes ne traduisent jamais votre langue vers le kurde mais bien vers l’arabe car la traduction est plus juste avec celle-ci.

 

comment voyager en irak
© Tom Spirit / On se fait rapidement des potes au Kurdistan

 

Carte SIM et Internet

Le réseau est très bon dans toute la région. En ville comme en campagne, même si il devient rare en s’approchant des montagnes où dans quelques coins reculés.

Meilleurs opérateurs

Asiacell est sûrement le meilleur opérateur, il possède la meilleure couverture dans tout le pays. Mon réseau a toujours été excellent avec celui-ci. J’ai acheté une carte SIM de 40 GO à l’aéroport pour l’équivalent d’une vingtaine de dollars. Les 2 autres principaux opérateurs sont Zain et Korek.

 

Peut-on prendre des photos au Kurdistan irakien ?

C’est une question qu’on m’a posé plusieurs fois et moi-même j’avais un petit doute. Les appareils photo et les caméras ne sont pas vus d’un mauvais œil et il n’est pas rare que quelqu’un vous demande d’être pris en photo. Évitez cependant de photographier les femmes sans leur accord si vous êtes un homme.
 
Évitez également de prendre des bâtiments gouvernementaux. Vous pouvez vos attirer des ennuis si quelqu’un vous surprend.

 

akrê kurdistan irakien
© Tom Spirit / Visiter le Kurdistan irakien 

 

Coutumes locales

La plupart des gens s’habillent modestement et il n’y a pas de tenue vestimentaire particulière à adopter. Beaucoup s’habillent à l’occidentale. J’ai toujours vu les femmes couvertes complètement mais tout de même coquettes, pas grande différence avec l’occident. Le hijab (voile) n’est pas obligatoire.

Les irakiens mangent sur le sol et c’est très convivial. Veillez à ne pas mettre votre main gauche dans les plats si ce n’est pas pour réduire votre pain en morceaux.

Taarof : J’ai remarqué parfois que les gens appliquaient cette courtoisie iranienne qui consiste à vous proposer quelque chose comme un service gratuitement par exemple, et que vous devez refuser. Si la personne insiste plus de deux fois, c’est que la proposition est réelle. Je ne peux pas vous dire si c’est bel et bien du taarof comme en Iran, mais ça y ressemble plus ou moins de manière subtile.

 

© Tom Spirit / Un syrien en tenue traditionnelle sur la place d’Erbil, près de la citadelle

 

Faire de l’autostop au Kurdistan irakien

Le stop fonctionne à merveille. Le peu de routes facilite beaucoup la tâche, d’autant plus que la région est petite alors il est très simple d’arriver à bon port.

Cependant, vous devrez indiquer à votre conducteur que vous ne payez pas la course. En effet, la plupart des personnes vous prendront sans vous demander d’argent mais au Kurdistan irakien, il y a beaucoup de taxis collectifs qui penseront que vous voulez embarquer avec eux.

Vous verrez beaucoup de personnes attendre le long des routes sans faire de signes. Elles attendent souvent qu’un taxi collectif s’arrête donc vous avez des chances de tomber dessus vous aussi. Personnellement je me suis pris à un jeu : si je tombe sur un taxi et bien je paye la course et si je tombe sur quelqu’un qui n’est pas taxi je suit la règle du stop, sauf si on me demande une contribution évidement.

🔎 Découvrez mon guide de l’autostop

 

autostop kurdistan irakien
© Tom Spirit / En autostop de Duhok à Lalish : j’ai rencontré de nombreux fidèles yézidis sur cette route, et l’un d’entre eux m’a déposé directement sur le site sacré

 

Visa et conditions d’entrée au Kurdistan irakien

Visa pour le Kurdistan irakien

Les procédures de visa sont différentes de celles de l’Irak fédéral. Les belges, les canadiens, les français et les suisses peuvent obtenir un visa de 30 jours pour 60 $ à l’arrivée. Ce visa ne vous permet pas de sortir du Kurdistan. Si toutes fois vous souhaitez rester, sachez qu’il est facilement renouvelable auprès de l’ambassade à Erbil.

Depuis le 1er mars 2023, il est également possible d’appliquer une demande de e-visa en ligne (Kurdistan seulement) pour toutes les nationalités qui disposent du visa à l’arrivée.

🔎 Liste des pays autorisées à appliquer le e-visa
🔎 Faire une demande de e-visa (site officiel)

 

Visa pour l’Irak

Si vous envisagez de visiter l’Irak fédéral ET le Kurdistan, vous pouvez vous contenter du visa irakien. Celui-ci est valable dans l’intégralité du pays et vous donne la possibilité d’entrer et sortir des deux régions comme bon vous semble.

 

Peut-on voyager au Kurdistan avec un tampon israélien ?

Votre entrée en Irak peut être refusée si votre passeport présente un tampon israélien, ainsi que n’importe quelle autre preuve ou suspicion se trouvant dans vos affaires personnelles.

 

COVID-19

1. Test PCR d’entrée

Pas de quarantaine imposée. Vous devez présenter un test PCR négatif de moins de 72H avant l’arrivée OU fournir un certificat de vaccination. Cette information concerne autant le Kurdistan que l’Irak fédéral. Vous n’avez rien besoin de faire pour passer d’une partie à l’autre.

Source : Données officielles fournies par IATA
 

2. Test PCR de sortie

  2.1 l’aéroport d’Erbil

Vous pouvez réaliser votre test PCR dans l’aéroport d’Erbil. Sachez juste que le résultat des tests RT-PCR qu’ils font sont obtenus en moins de 2 minutes. Comprenez qu’ils encaissent simplement votre argent et que votre test n’est pas analysé.

Le test coûte 30 $, soit. Mais vous ne saurez pas vraiment si vous êtes positif ou négatif et cela peut vous poser problème suivant votre pays de destination si vous devez réaliser un test à l’arrivée.
 

  2.2 À Erbil

Sinon, vous pouvez le réaliser à Zanko Health Center. C’est le seul laboratoire agrée d’Erbil pour les vols internationaux. Il est ouvert de 8h30 à 17h tous les jours et de 8h30 à 12h30 le vendredi.

Prix : 40 000 IQD (25 $)

📍 Voir sur la carte

 
___________________
Mise à jour 2023 : toutes les restrictions ont été levées.

 

Plus de détails

N’hésitez pas à utiliser l’espace commentaire si vous souhaitez savoir quelque chose qui ne se trouve pas dans ce guide. J’y répondrai certainement dans la journée et ça me permettra de compléter l’article en plus de vous aider. Vous pouvez aussi me suivre sur Instagram et visionner mon trip au Kurdistan dans mes story à la une. Et bon voyage !

Partager l’article

Facebook
Pinterest
WhatsApp

Rejoignez-nous sur Instagram ou Facebook

Pour suivre l’aventure..

S’abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour être informé du contenu exclusif de voyage. Votre boîte mail ne sera jamais spammée.

À propos de l’auteur

Picture of Tom Spirit
Tom Spirit
Hello, c'est Tom! Bienvenue sur Spirit Travelers. Nomade depuis plusieurs années, je met mon expérience à profit en publiant du contenu et des guides de voyage sur ce blog. Retrouvez des pays à visiter parmi les plus populaires mais aussi des destinations hors des sentiers battus.

Contenu similaire

Guide pour visiter Karbala

Guide pour visiter Karbala

Un guide pour découvrir la ville sainte de Karbala : mausolée de l’Imam Hussein, Ashura, Grottes d’Al Tar, forteresse d’Al-Ukhaidir…

Visiter Bagdad

Guide pour visiter Bagdad

Que faire à Baghdad ? Un guide pour visiter la ville : choses à faire – endroits à voir – lieux incontournables – sécurité – où dormir – comment sortir de la ville – comment se déplacer (…)

Guide pour visiter Babylone

Guide pour visiter Babylone

Un guide pour visiter le site archéologique de Babylone, proche d’Hillah, dans le sud de l’Irak. Découvrez ce lieu mythique qui abritait autrefois les Jardins Suspendus et la Tour de Babel

Guide pour visiter Samarra en Irak

Guide pour visiter Samarra

Un guide pratique pour visiter la ville de Samarra et le minaret Malwiya : comment s’y rendre, sécurité, contrôles aux checkpoints etc.

Comment visiter Lalish : guide de voyage

Visiter Lalish au Kurdistan irakien

Lalesh, ou Lalish, est le haut lieu le plus saint de la religion du yézidisme. Pour les croyants, c’est ici que se serait formé le monde mais les sources indiquent que Lalish existe depuis près de 6 000 ans.

Guide de voyage en Irak

Guide de voyage Irak

Comment voyager en Irak fédéral : un guide complet pour visiter le pays en solo. L’essentiel des choses à savoir avant de partir tels que la sécurité, les formalités, les visas, le budget, les endroits à visiter, les transports…

Changer de destination

Assurez votre voyage

Les lecteurs de Spirit Travelers bénéficient d’une remise de 5% pour les voyages de moins de 3 mois (vacances)

Banque voyage

Trouver une activité

Voyage et tour du monde

S’équiper avant de partir en voyage ou en tour du monde
Ça m’intéresse

Trouver un vol pas cher

Trouver une activité

Voyage et tour du monde

S’équiper avant de partir en voyage ou en tour du monde
Ça m’intéresse

Trouver un vol pas cher

Assurance voyage

Les lecteurs de Spirit Travelers bénéficient d’une remise de 5% pour les séjours de moins de 3 mois (formule vacances)

Banque voyage

COMMENTAIRES

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires