Voyager en Inde en tant que femme

Voyager en Inde en tant que femme seule

DestinationsInde
 

Voyageuses en Inde

Voyager en Inde en tant que femme solo est une expérience différente de celle d’un homme seul. Vous trouverez dans cet article un recueil de témoignages, d’avis et de conseils de plusieurs femmes obtenus par le biais de ma communauté Instagram afin de vous aider à appréhender ou préparer votre voyage.

L’Inde est un vaste et immense pays avec une multitude de cultures diverses. Par conséquent, les avis de femmes peuvent grandement différer de l’une à l’autre. Ce guide de voyage contient des retours d’expérience de différentes régions en passant par l’Uttar Pradesh, le Rajasthan, le Ladakh et aussi loin que l’extrême Nord-Est ou l’Inde du Sud et d’autres régions.

 
Visiter l’Inde en toute sécurité

Vous êtes au bon endroit si vous vous demandez si voyager en Inde est sûr ou bien risqué pour une femme seule – si vous cherchez des conseils rassurants pour vous lancer, ou tout autre point à propos de la sécurité ou des codes sociaux-culturels et des us & coutumes.

 

Assurez votre voyage en Inde
S’assurer maintenant

 

 
 

Conseils pour les voyageuses solo

Ces conseils ont été rédigés par des femmes via un questionnaire sur mon compte Instagram :
[voir une capture]
 

  • « Être sûre de soi et agir franchement. Une femme hésitante sera toujours plus importunée qu’une femme sûre d’elle. »

  • « Ne pas hésiter à dire stop aux hommes lourds, même quand il s’agit de faire des selfies pour toute la bande de copains. Les indiens savent s’arrêter quand on hausse le ton. »

  • « Voyager avec une bague au doigt. »

  • « Couvrez vos épaules. En Inde la nudité commence par cette partie du corps. Les femmes laissent seulement apparaitre leur dos et leur ventre (à travers les saris par exemple). Règle qui s’applique surtout dans les temples et les zones rurales. »

  • « Je recommande chaleureusement d’accepter d’aller dans les endroits réservés pour les étrangers lors d’événements de foule de grande ampleur, -par exemple- le soir du nouvel an sur la plage de Cochin, où les mains et mauvaises intentions peuvent fuser de toutes parts. De la même manière, regroupez-vous avec les femmes à l’avant des bus et dans les files dédiées, si c’est organisé de la sorte. »

  • « Lorsqu’il y a des endroits pour les femmes, ne pas se mélanger aux hommes, c’est fait exprès. Dans les files d’attente, allez à l’avant des bus, dans les festivals etc. »

  • « Je conseille de rester dans les endroits où les gens vous voient et où il y a du monde si vous sortez la nuit, évitez les rues peu fréquentées. »

  • « Votre instinct et votre intuition sont vos meilleurs amis, écoutez les et partez directement si vous avez un mauvais pressentiment. »

  • « Quand on y voyage en tant que femme il faut faire attention aux endroits bondés ou isolés. »

 

LIRE AUSSI :
Guide de voyage Inde

Témoignages de femmes solo en Inde

1. Inde du Nord

Angélique Pourtaud
⌛ 2 mois : solo
📍 Himachal Pradesh – Uttarakhand – Uttar Pradesh

 
« Je garde de mon voyage en Inde, un joli charivari de couleurs, d’odeurs, de tissus, de divinités et évidemment de regards, attentions touchantes et sourires. Les photographies en témoignent mais la réalité est impalpable, les souvenirs indescriptibles.

Avant mon départ, j’étais submergée par les peurs et les préjugés véhiculés par mon entourage et la société occidentale : blog, podcast, etc. Certains sont vrais, d’autres à déconstruire :
 

« Aucun respect pour les femmes»

« Fais attention, il y a beaucoup d’enlèvements»

« Et le mariage forcé, quelle horreur! » 

«Tu vas te faire tripoter à chaque coin de rue »

 
Je ne parlerai pas à la place des indiennes et de leurs conditions, seulement de la mienne : celle d’une trentenaire voyageant seule dans le nord de l’Inde : une blanche en sac à dos.
 

Au jour premier, arrivée à Haridwar, une des villes sacrées de l’hindouisme : je n’ai pas réussi à sortir de l’hôtel me noyant dans une angoisse nourrit par les quelques images fortes défilant sous mes yeux pendant le trajet en taxi. Entre la culpabilité et la honte de me laisser envahir par ma peur, j’ai essayé de m’écouter et de respecter mes limites. Puis, je suis sortie petit à petit, une heure, puis deux, puis trois….  J’ai côtoyé mes premières dizaines de regards, mes premiers selfies. C’est étrange, pour une fois, j’étais « la personne différente », la discriminée. Ca peut-être lourd les regards mais on s’y habitue, ou du moins, je m’y suis habituée.

Au début, on sourit de ces demandes de selfies, puis ça peut vite devenir lassant lorsque s’enchaine un shooting avec le père, la mère, le fils, la fille, la belle-sœur et le conjoint de cette dernière. Seulement, une personne m’a dit que ces demandes de photos étaient auspicieuses : qu’elles m’étaient en évidence le grand voyage que l’on a fait pour venir jusqu’à ce pays sacré.  Et comme dans la vie, tout est histoire que l’on se raconte, j’ai décidé de garder celle-ci et de me prêter au jeu.

Les seuls gestes tactiles que j’ai reçu durant ce séjour sont ceux de jeunes hommes qui lors des photos ont posé une main sur une épaule et sur la taille. Un geste que nos amis en Occident feraient et qui ne nous importunerait pas mais qui est, ici,  aventureux : un petit défi, le franchissement d’un interdit. Je ne me suis pas sentie importunée.

Quant aux regards masculins, je ne les ai pas trouvés intrusifs ou sexués : je ne me suis jamais sentie mise à nue. Ce sont surtout des regards de questionnement, parfois d’incompréhension : « Pourquoi une femme voyage seule ? ».

Je n’ai pas eu non plus à mentir sur mon statut marital, ce que beaucoup de blog de voyageurs témoignaient. Je dirais même que j’ai été souvent aidée, accompagnée, protégée par les taxis, les maîtres d’hôtels et cela sans notion d’argent ou de profit. Bien sûr, certains vous alpagueront de manière trop insistante mais globalement je me suis sentie en confiance.  D’ailleurs, j’ai souvent pensé à ces pionnières, les premières femmes à être venue ici, seule, quel courage !
 

© Angélique Pourtaud / Est-il sûr pour une femme de voyager seule en Inde?

N’étant pas rassurée, j’ai mis toutes les sécurités de mon côté. Pendant deux mois, j’ai presque vécu en pyjama, couverte de la tête aux pieds : pantalon large, haut à manches longues. À la fois pour tenter de passer inaperçue (ce qui a été vain) mais également pour respecter les codes de ce pays. Lorsque je voyage, j’essaie au maximum d’être neutre et de ne pas avoir d’impact sur la culture du pays. Je suis souvent restée dans ma bulle, une bulle parfois trop fermée. Je pense que cette posture m’a parfois empêché d’être en contact avec l’Autre, mais c’était ma solution pour ce premier voyage en Inde.

Peut-être parce que les hommes et les femmes ne sont pas égaux là-bas (mais le sont-ils quelque part ?), j’ai été très touchée par la sororité. En France, j’ai souvent l’impression que les femmes sont rivales. Alors que là-bas, il n’est pas rare de voir un groupe d’une vingtaine de femmes marcher ensemble : Sœurs, amies, voisines, on ne sait rien d’elles mais elles sont réunies. De la même façon, les femmes venaient à moi pour échanger : le cœur ouvert. C’est inspirant.

L’Inde d’aujourd’hui est mondialisée, très évoluée et c’est beaucoup plus facile que je l’imaginais. Je pense que je m’étais figuré une Inde d’il y a 20 ou 30 ans. Les jeunes générations sont très similaires à celles de l’Occident. Mais heureusement, l’Inde a conservé sa foi et c’est elle qui a tous les coins de rue nous remplit d’émerveillement : la magie dans le néant, le calme malgré le brouhaha. C’est un melting-pot qui s’harmonise.

J’ai déjà la nostalgie de l’Inde, de son aspect fraternel, de cette proximité où il n’y a pas de gêne à être à côté, à se sentir, à se toucher. Cette liberté, cette simplicité me manque.
 

© Angélique Pourteaud / Voyage solo en Inde

Pour finir, je n’ai pas de conseils pratiques, seulement celui de vous écouter : il y a autant de témoignages que de voyageurs et voyageuses.  Il y a tout de même une question de choix : celui de vous laisser envahir par les doutes et les préjugés, regarder les scènes sous ce prisme ou celui de se rendre compte de nos propres fictions, de les accepter pour espérer un jour s’en détacher. Laisser de la place à de nouvelles histoires que l’Inde à nous conter. »

Autrice de :
« Une invitation dans ton monde »
🌐 Suivre Angélique sur Instagram

 
 

Nedjma
⌛ 3 semaines : 2 femmes
📍 Rajasthan

 
« Je suis allée au Rajasthan avec ma mère y a quelques années. Le plus déconcertant c’était le fait d’être prises en photo tout le temps, parfois il arrivait que des queues se forment avec hommes et femmes qui voulaient un cliché avec nous. Même si on l’a lu dans moult guides c’est impressionnant à vivre et surtout dans les endroits peu touristiques…après le rapport au contact n’est pas le même, les indiens sont très tactiles et n’hésitent pas à toucher et à enlacer. »
 
 
 

Élise Despas
⌛ 1 mois : solo
📍 Manipur – Meghalaya – Mizoram – Nagaland – Sikkim – Assam

 
« Voyage solo féminin dans les états du nord-est de l’Inde : Avant d’y arriver, un jeune homme d’Himachal Pradesh m’avait présenté son expérience au Nord-Est comme sa préférée de tous ses voyages réalisés en Inde. Son argument? Selon lui, c’est le seul endroit où il a pu voir une femme servir une bière à un groupe d’homme attablé dans un bar, puis s’en servir une et les joindre. « Ce ne serait pas possible là où j’ai grandit », m’a-t-il affirmé. Voyageant avec mon copain à ce moment là, cette rencontre a conforté dans mon désir d’y aller, en encouragé à le faire en solo!

Levant le pouce de temps en temps, c’est avec beaucoup de bienveillance que les personnes rencontrées voulaient m’aider, même si ils ne pouvaient pas me prendre dans leur voiture. La raison? Un besoin de me protéger, en tant que femme seule. Même si les femmes sont plus libres et indépendantes dans cette région de l’Inde, on peut sentir qu’une femme voyageant seule est un concept nouveau pour eux. Culturellement, les injonctions de genre maintiennent l’idée d’une femme devant être protégée contre de possibles agressions.
 

© Élise Despas / Sécurité des femmes qui voyagent en Inde

Cela se retrouve par exemple au Manipur, où les femmes ne sont pas sensées sortir la nuit seule, sous forme d’une sorte interdiction culturelle. Mais ces comportements sont tellement teintés de bienveillance et de gentillesse, que cela a rendu le voyage très simple et agréable pour moi! Ce sentiment d’être portée par les rencontres de personnes adorables, m’ouvrant la porte et me nourrissant dès que l’occasion s’y présentait. Moi qui avait eu du mal à m’adapter à la question du regard dans l’Inde majeure, j’y trouvais tout le contraire dans l’Inde du Nord-est, croisant parfois des regards timides, dont un sourire réglait tout inconfort.

Je ne peux qu’encourager les femmes à voyager et découvrir sa beauté environnante et humaine, et participer ainsi à montrer aux jeunes femmes y habitant que c’est possible, et qu’elles peuvent aussi le faire si elles en ont le désir (fait ayant été le plus marquant de mon expérience)! »
 
 
 

Clara 
⌛ 6 mois : seule
📍 Gujarat

 
« Je suis dans une université privée pour apprendre la culture et les problèmes sociaux de l’Inde (et pays asiatiques.) C’est très intéressant et enrichissant, mais en tant que fille je me sens parfois gênée par les regards. Je n’ai jamais eu de problème d’agression, mais j’ai eu très souvent des demandes de photos par les élèves ou les professeurs, ou des questions sur ma vie privée.

Les hommes ont souvent des regards appuyés. Personnellement je refuse les photos avec les hommes. Je n’ai jamais eu de problème, ils sont compréhensifs. Je ne prends jamais le bus seule, je ne me sens pas assez en confiance. Étant une femme ici , j’aurai peur de dormir chez l’habitant. Peut-être mon manque d’expérience aussi, mais je me sentirais pas assez en sécurité. Je préfère aussi faire mes plans à l’avance et savoir où je vais aller. Je pense que le fait d’être une femme ici ne devrais pas être une barrière pour voyager en Inde. Je pense qu’il faut respecter les codes vestimentaires, et faire des recherches à l’avance sur le lieux ou l’on souhaite aller. »

🌐 Suivre Clara sur Instagram
 
 
 

Anaïs Tarone 
⌛ 1 mois : 2 filles et 1 homme
📍 Delhi – Rajasthan – Madhya Pradesh
Uttar Pradesh – Uttarakhand

 
« Mon ressenti : au delà de l’immense découverte culturelle que représente un voyage en Inde , parcourir le nord de l’Inde en étant une femme occidentale c’est généralement s’attendre à être nous-même une découverte aux yeux des indiens.
 

© Anaïs Tarone / Voyager seule en Inde, retour d’expériences

« Il n’est par exemple pas rare que des groupes d’hommes puissent nous regarder pendant l’intégralité d’un voyage en train de plusieurs heures. Et comme on rencontre beaucoup plus d’hommes dans les transports et les restaurants notamment, cela peut être pesant parfois.

Mais comme la différence attise la curiosité, voyager c’est accepter les deux. Au cours d’un voyage en Inde, ne passons- nous pas nous-même notre temps à contempler les indiens? Pour ma part, aucun sentiment d’insécurité ressenti pendant tout le voyage. »
 
 
 

Isa
⌛ 2 semaines : solo
📍 Rajasthan

 
« Principale image qu’il me reste de mon voyage en Inde, harcèlements et attouchements pendant que je visitais un marché. Comme retour sur l’Inde je dirais que c’est une destination avec une énergie qui ne laisse pas indifférent, une culture et des traditions séculaires très intéressante. C’est un pays enrichissant sur pleins de niveaux.

Quand on y voyage en tant que femme il faut faire attention aux endroits bondés ou isolés.

Je me promenais avec une amie au marché de Jodhpur en fin d’après midi quand on a été encerclé par un groupe de jeunes hommes. Ils insistaient pour nous parler et rigolaient en se serrant à nous entravant notre marche. J’ai accéléré le pas et levé un peu les mains pour leur signifier que je ne voulais pas parler, l’un d’eux en a profité pour poser sa main sur mon sein et le presser.. J’ai hurlé et commencé a les insulter en français. Ils ont rigolé et se sont dispersés.. les gens sur le marché nous regardaient sans rien dire.

La meme chose à failli m’arriver à Agra. J’étais à l’entrée du fort, j’ai entendu des « hello » derrière moi et une main me toucher le bras quand je me suis retournée il y avait un groupe de jeunes hommes qui m’encerclait et parlaient en rigolant.. J’ai toute de suite commencé à hurler et un voyageur français remontait l’allée à l’entrée du Fort est venu à mon secours et les a fait partir..
Ces deux fois j’était bien couverte T-shirt, pantalon large pas de parties du corps apparentes. »
 
 
 

Alma
⌛ 10 jours : solo
📍 Rajasthan

 
« J’ai adoré voyager dans ce pays. J’y suis restée seulement 10 jours (mais un autre voyage est prévu) et j’ai fait le tour du Rajasthan. Les gens étaient d’une gentillesse, toujours prêts à partager un repas avec moi. Il était aussi très intrigués de me voir seule et me demander souvent des photos. À aucun moment je me suis sentie en insécurité, je prenais tout de même mes précautions. J’ai eu deux fois la chance d’avoir des guides (locaux) qui m’ont proposés de découvrir leur ville en moto sans rien me demander en retour. Très belle expérience et on en reviens changée.

Conseil : Rester vigilante malgré tout mais sinon pas différent d’un autre voyage pour l’organisation et la façon de voyager. »

🌐 Suivre Alma sur Instagram
 
 
 

Léa
⌛ 3 semaines : solo
📍 Rajasthan – Uttar Pradesh

 
« Entre Septembre 2019 et Février 2020 j’ai passé environ 1 mois en Inde, dont 3 semaines seule. Et s’il y a bien une chose à retenir, c’est que l’Inde bouleverse, elle bouleverse tout sur son passage, elle vous bouleverse vous et toutes vos certitudes. Oubliez tout ce que vous connaissez, et tout ce que vous croyez savoir, parce que vous allez vivre une expérience unique. C’est ce qui m’est arrivé.

Il y a tellement de choses à dire sur ce pays dont je n’ai vu qu’une toute petite partie.
 

© Léa / Photo de Varanasi

En tant que femme je ne me suis pas sentie en danger, à aucun moment, et j’avoue avoir même accepté des choses que je n’aurai jamais envisagées en France, comme monter à moto avec des inconnus par exemple ! Je pense qu’il faut faire les choses au feeling, tu le sens bien ok vas-y, tu as un doute, abstiens-toi. Le plus important je dirai c’est de prendre son temps pour s’imprégner des lieux et des personnes, et ne pas hésiter à « se fondre dans la masse » en prenant le train ou le bus local, une expérience unique (surtout quand votre chauffeur prend l’autoroute à contre-sens parce que l’air de repos n’est pas de votre côté lol)

Ce qu’il faut savoir aussi c’est que les indiens ont tendance à vous dévisager, parfois même avec insistance, en tous cas c’était mon cas ! Peut-être parce que j’étais une femme seule ? Je ne peux pas dire, mais c’est un peu surprenant au début ! Ah oui, j’oubliais, apprenez à dire non ! Sans quoi vous y laisserez votre chemise ^^ ! Zen, restons zen ! Et bon voyage ! »

 
 

2. Inde du Sud

Charlotte
⌛ 5 semaines : voyage solo
📍 Kerala – Tamil Nadu

 
« Personnellement, j’ai beaucoup aimé mon voyage en Inde du Sud. Je me suis sentie à l’aise dans cette culture de la spiritualité. Rencontrer et échanger avec des indiens est facile, le rapport humain est généralement courtois et surtout direct.

Ici, il y a presque 1,5 milliards d’habitants donc on ne se perd pas en politesses multiples- tout va vite !

Pour des raisons variées, dont la barrière de la langue, j’ai trouvé plus difficile de rencontrer des femmes- mais les quelques expériences vécues ont été teintées d’une belle sororité, une sensibilité aisément partagée.
 

Voyager en Inde en tant que femme seule
© Charlotte / Conseils pour voyager en Inde du Sud en tant que femme seule

En tant que femme voyageant seule, je n’ai pas ressenti d’insécurité particulière. Que ce soit dans un bus, un marché, la file d’attente d’un temple, vous êtes vue. Il est facile de demander de l’aide et les gens sentent si vous avez besoin de vous tenir près d’eux en guise de protection ou d’accompagnement.

Je conseille toutefois ce qu’on m’a conseillé avant mon départ : savoir que l’approche de certains hommes peut être déstabilisante donc s’habiller en fonction. Il faut être vigilante et faire confiance à son intuition.

Je recommande chaleureusement d’accepter d’aller dans les endroits réservés pour les étrangers lors d’événements de foule de grande ampleur, par exemple le soir du nouvel an sur la plage de Cochin, où les mains et mauvaises intentions peuvent fuser de toutes parts. De la même manière, regroupez-vous avec les femmes à l’avant des bus, et dans les files dédiées, si c’est organisé de la sorte.

Partez donc en conscience, mais surtout partez en confiance ! Vous savourerez d’autant plus chaque instant de ce magnifique pays, Incredible India ! »

 
Voyage en Inde

« Laissons voguer nos âmes et nous enivrer par les sons, les odeurs, les couleurs de l’Inde ! On ne peut que revenir transformé d’un voyage dans ce pays-continent aux multiples facettes.
 
Tout y est spirituel et en même temps très ancré. Le choc des contrastes y est très marqué, à tous les niveaux. Le rapport à la vie n’est pas le même qu’en occident, et cela peut surprendre. Mais si l’on peut laisser s’effriter un peu de nos réflexes occidentaux en regardant au-delà du visible, et se laisser envoûter par la magie ambiante, on sera récompensé par le cadeau d’une expérience d’une richesse inestimable… et peut-être quelques bons points supplémentaires en conscience d’âme. »

🌐 Visiter le site Internet de Charlotte

L’autostop pour une femme seule en Inde

Faire du stop en Inde
 

Onemap2bags
⌛ 3 mois
📍 12 états du nord de l’Inde

 
« Si vous souhaitez pratiquer le stop en Inde seule, nous vous conseillons de vous placer dans des endroits où il y a de la circulation afin de toujours être entourée et visible. Adoptez une tenue sobre, plutôt ample si possible, et évitez les mini shorts/jupes et les débardeurs.

Quant à vos conducteurs, privilégiez les couples ou les familles. Encore une fois, discutez toujours quelques minutes avec le conducteur si c’est un homme seul pour vous assurer de ses bonnes intentions et, si vous ne le sentez pas, faites confiance à votre instinct et ne montez pas dans sa voiture. Nous vous déconseillons de monter seule dans une voiture avec plusieurs hommes.

Si par malchance un conducteur deviendrait trop insistant pendant le trajet, ne lui laissez surtout pas le bénéfice du doute et annoncez lui clairement et fermement que vous n’êtes pas intéressée (vous pouvez dire que vous êtes mariée à un policier par exemple), que vous souhaitez descendre à la prochaine station service ou au prochain restaurant de route. »

Comment s’habiller en Inde ?

© Spirit Travelers / Quelle tenue vestimentaire pour voyager en Inde ?

En Inde, les femmes ont presque toutes le corps couvert. Dans ce pays, la nudité commence par les genoux et surtout par les épaules, ce qui signifie que vous verrez rarement une indienne avec ces parties du corps découvertes. La plupart d’entre elles sont même voilées.

En revanche, découvrir son ventre ou laisser apparaitre son dos n’est pas vu d’un mauvais œil, au contraire. Fiez-vous à l’apparence des saris. Porter une jupe n’est pas non plus mal vu à condition qu’elle couvre les genoux.

Vous devez savoir qu’il n’y aucune obligation à respecter ces règles ni même de lois. Le code vestimentaire a un aspect purement culturel et libre à chacune de vouloir l’appliquer par respect pour la culture, pour sa propre tranquillité ou pas du tout. Il est certain que si vous préférez vous en accommoder, vous attirerez forcément moins l’attention sur vous et recevrez par conséquent moins de désagréments ou de regards pesants voire insistants.

Choses à ne pas faire en Inde

L’Inde a des codes bien différents de l’Occident, c’est pourquoi il peut être utile de les connaître afin d’éviter de faire une gaffe. Certaines choses peuvent paraîtres anodines à nos yeux tandis qu’elles peuvent ne pas l’être aux yeux des indien(nes).
 
➡️ Connaître les choses à éviter en Inde

Contribuez à cet article

N’hésitez pas à me contacter une fois votre voyage en Inde passé si vous souhaitez contribuer à cet article dédiés aux femmes en Inde pour y inscrire vos conseils et/ou votre retour d’expérience : il est le bienvenue. Autrement, vous pouvez vous contenter de laisser quelques lignes dans l’espace commentaire pour partager vos ressentis.

Voyager seule en Inde : d’autres avis

J’ai trouvé une conversation sur un forum du Routard où plusieurs femmes échangent à propos de leurs expériences, bonnes ou mauvaises, en tant que voyageuses seules en Inde :

🔎 Poursuivre sur le forum du Routard

Comment voyager en Inde

Retrouvez un guide de voyage complet pour visiter l’Inde en solo. Vous trouverez toutes les informations nécessaires pour faciliter votre séjour dans le pays, à savoir :

Endroits à ne pas manquer – formalités – visas – sécurité – comment se déplacer – où loger (…)

🔎 Guide de voyage en Inde
 
 

Préparez votre voyage en Inde

Partager l’article

Facebook
Pinterest
WhatsApp

Rejoignez-nous sur Instagram ou Facebook

Pour suivre l’aventure..

S’abonner à la newsletter

Inscrivez-vous pour être informé du contenu exclusif de voyage. Votre boîte mail ne sera jamais spammée.

À propos de l’auteur

Picture of Tom Spirit
Tom Spirit
Hello, c'est Tom! Bienvenue sur Spirit Travelers. Nomade depuis plusieurs années, je met mon expérience à profit en publiant du contenu et des guides de voyage sur ce blog. Retrouvez des pays à visiter parmi les plus populaires mais aussi des destinations hors des sentiers battus.

Contenu similaire

Visiter Prayagraj

Visiter Prayagraj

Découvrez Prayagraj dans l’Uttar Pradesh à une centaine de kilomètres de Varanasi. C’est l’une des villes saintes de l’Inde pour les hindouistes. Apprenez en plus sur cet endroit et pourquoi vous devriez venir le visiter!

Visiter Badami

Visiter Badami au Karnataka (vidéo)

Découvrez la ville historique de Badami lors de votre voyage au Karnataka ! Visiter le berceau de l’architecture des temples en Inde est une activité touristique à ne pas manquer.

Changer de destination

Assurez votre voyage

Les lecteurs de Spirit Travelers bénéficient d’une remise de 5% pour les voyages de moins de 3 mois (vacances)

Banque voyage

Trouver une activité

Voyage et tour du monde

S’équiper avant de partir en voyage ou en tour du monde
Ça m’intéresse

Trouver un vol pas cher

Trouver une activité

Voyage et tour du monde

S’équiper avant de partir en voyage ou en tour du monde
Ça m’intéresse

Trouver un vol pas cher

Assurance voyage

Les lecteurs de Spirit Travelers bénéficient d’une remise de 5% pour les séjours de moins de 3 mois (formule vacances)

Banque voyage

COMMENTAIRES

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires